C'EST TOI


Petite fille d'avenir,
Rencontrée un soir, en septembre,
Tu t'en allais le cœur en cendre,
Seule. Seule à en mourir...

Seule à en pleurer... Pourtant,
Les beaux jours revenant,
Le temps te transformait .
Tu chantais, riais. Tu aimais...

Jalouses, les roses du jardin
Criaient . "Qui est donc ce mutin
Toi, ciseaux en main, un peu coquine,
Tu leur enlevais les épines...

 


Qu'était-il, ce mutin
Rieur, un peu malin ?
Nommais-tu ce bonheur
Un peu fou, au grand cœur

Qu'était-il ce mutin
Pour qui tes yeux devenaient verts
Nommais-tu ce malin
Qui arrivait comme un dessert

C'est doux au cœur
D'entendre une fleur...
C'était ta voix
Disant . "C'est toi"…