Préface


Lorsque j'ai vu un matin le manuscrit de Gildas BOISROBERT sur mon bureau je ne savais pas encore ce que j'allais y découvrir. Son auteur m'avait parlé peu de temps avant l'envoi de son ouvrage, de cette impérieuse nécessité d'écrire sur sa vie.


Ecrire sa vie est une tentation commune à beaucoup et cela ne me semblait pas une grande nouveauté, cependant, dès les premières pages je me retrouvais devant un écrit d'une grande sensibilité.

L'histoire de Gildas n'est pas banale mais elle n'est pas unique. En fait aucune vie n'est réellement banale, tout dépend simplement du regard que l'on pose sur le quotidien qui nous entoure .Une feuille morte décrite par un poète, un balayeur ou un savant n'auront pas la même histoire. Cette même feuille vivra trois histoires complètement différentes parce que tout simplement un regard différent aura été posé sur elle. Gildas écrit ::"L'autonomie est un luxe aujourd'hui..." et pourtant comme chacun ou plutôt comme le commun des occidentaux, il trouve un travail, un amour, il adopte deux enfants, souffre, pardonne et finalement, vit…

Qu'y a-t-il d'étonnant me direz-vous ? Où est donc cette originalité qui m'a donné envie d'encourager cet auteur?

Des bas et des hauts, Gildas en a rencontrés sur sa route et des bas plus sans doute que des hauts. Comment a-t-il su alors, comment a-t-il pu , avec toute l'endurance du coureur de fond, en faire des tremplins pour aller plus haut, pour aller plus loin au bout de son âme, sur le chemin de son coeur ?
Gildas, c'est ce bébé dont parle le médecin en ces termes, à la maman jeune accouchée: : " il ne parlera jamais, il ne marchera jamais...soyez courageuse madame ".

Gildas, c'est ce bébé de 750 grammes aux os de caoutchouc qui a subi une compression du cervelet (sans lésion) pendant la naissance.

Gildas, c'est ce nouveau-né trop tôt né par le siège, à six mois de grossesse.
En bref, Gildas, c'est ce bébé qui au dernier moment a eu envie de faire demi tour devant tout ce qui l'attendait sur Terre et qu'il redoutait profondément... mais c'est aussi celui qui aujourd'hui peut dire: "C'était sans compter sur la ténacité de mes parents ni sur mon désir vivre..."

Ce livre est une leçon de courage, non pas une leçon compliquée à apprendre et à retenir mais juste un regard qui tout compte fait donne envie de vivre au delà de toutes nos petites histoires, au delà de tous nos grands chagrins, au-delà de toutes nos imperfections

En fait c'est une histoire d'Amour mais toutes les histoires sont des histoires d'amour, de mal d'amour, d'amour blessé mais d'amour quand même.

L'auteur continue en ces termes: "les possibilités trouvées pour moi-même ne peuvent être celles de Monsieur Tout le Monde... Elles m'ont permis de vivre parmi les hommes et avec eux, d'être actif au lieu de végéter et d'attendre tout de tout le monde...pour moi le choix était simple: Soit je baissais les bras et je vivais toute ma vie en assistanat, soit je me battais et je devenais autonome...

"Handicapé et autonome, père de famille, payant ses impôts, et ayant réussi son intégration dans toutes les couches de la société", Gildas continue sa route avec ce livre plein de poésie et de VIE.


Anne Givaudan

Anne Givaudan est l'auteur d'une vingtaine de livres dont certains écrits en collaboration avec Daniel Meurois. Pour en savoir plus, voici une adresse : SEREINE LUMIERE